Comment investir dans les SCPI via son assurance vie ?

L’assurance-vie est le placement le plus plébiscité des Français pour son rendement favorables et sans risque. Cependant, d’autres volets de placement se révèlent être plus prometteurs et plus intéressants comme le SCPI. Les Sociétés Civiles de Placement Immobilières sont alors une sorte de placement d’épargne sous forme d’investissement immobilier. L’immobilier est un secteur très développé aujourd’hui. Le SCPI promet de nombreux avantages, mais l’assurance vie reste la plus attractive en termes d’avantage fiscal. Mais il est tout à fait possible d’investir dans les SCPI en utilisant les ressources de son assurance vie.

Comment fonctionne un SCPI dans une assurance vie ?

Comme on le sait, un contrat d’assurance vie comporte de nombreux supports dans lesquels l’assuré a le choix de la constitution de la capitale. Pour se servir de son placement afin d’investir dans un SCPI, l’assuré n’a qu’à choisir le support des unités de comptes. C’est possible uniquement si le SCPI est disponible en tant qu’unité de compte dans le contrat d’assurance. Ce n’est pas tous les SCPI qui sont éligibles à l’assurance vie donc il faut s’assurer que c’est faisable ou pas avant de se lancer. De cette façon, le SCPI est logé dans l’assurance vie, permettant à la fois de bénéficier des avantages de cet investissement et des réductions d’impôts également. L’assuré bénéficie d’une réduction de prix dans le rachat d’une part dans un bien immobilier et surtout qu’il reçoit un revenu régulier. C’est la meilleure option pour enrichir son patrimoine.

Quelle assurance vie choisir pour investir en SCPI

Si vous envisagez d’investir en SCPI à partir d’une assurance-vie, alors il faut y songer dès la souscription à l’assurance. Comme on l’a expliqué précédemment, c’est le contrat d’assurance qui définit toutes les conditions d’investissement en SCPI. Il est ainsi nécessaire de s’assurer que le contrat propose un large choix de SCPI pour élargir votre chance d’avoir un revenu plus attractif. Aussi, il ne faut pas négliger les différents frais imposés par l’assureur pour toutes les opérations possibles, tout en s’assurant que c’est le plus abordable. Et autant que possible, faire en sorte que l’assureur ne prend pas une part sur le revenu versé à la suite de votre placement en SCPI.